Réseaux

Topologie des réseaux

Un réseau informatique est un ensemble d’équipements constitué d’ordinateurs reliés entre eux grâce à des lignes de communication (câbles réseaux, etc.) et des éléments matériels (cartes réseau, ainsi que d’autres équipements permettant d’assurer la bonne circulation des données) pour échanger des informations. On appelle nœud l’extrémité d’une connexion, qui peut être une intersection de plusieurs connexions ou équipements (ordinateur, routeur, concentrateur, commutateur).

De façon horizontale, un réseau est une strate de trois couches : les infrastructures, les fonctions de contrôle et de commande, les services rendus à l’utilisateur.

De façon verticale, on utilise souvent un découpage géographique : réseau local, réseau d’accès et réseau d’interconnexion.

La topologie logique, par opposition à la topologie physique, représente la façon dont les données transitent dans les lignes de communication. Les topologies logiques les plus courantes sont Ethernet, Token Ring (anneau à jeton en français, principe de la communication au tour à tour )et FDDI (Fiber Distributed Data Interface, technologie d’accès au réseau sur des lignes de type fibre optique.).

La configuration spatiale du réseau est appelé topologie physique. C’est ce que nous allons voir en détail. Etant donné qu’il en existe des tas, nous allons nous limiter aux plus connus.

Topologie en bus

topologie_bus

Un réseau en bus est une architecture de communication où la connexion des clients est assurée par un bus partagé par tous les utilisateurs au moyen d’arrêt de bus d’où le nom “réseau en bus”. L’inconvénient de ce genre de topologie est que deux utilisateurs ne peuvent pas communiquer au même moment.

Topologie en étoile

etoileetoile

Tous les ordinateurs sont reliés en un point central qui peut être un concentrateur (en anglais hub, littéralement “moyeu de roue”), un commutateur (en anglais switch) ou un routeur (en anglais router).

Topologie en anneau

image4493-2

En réalité, cette topologie ressemble à celle en étoile. Les ordinateurs sont reliés à un répartiteur (appelé MAU, Multistation Access Unit) qui va gérer la communication entre les ordinateurs qui lui sont reliés en impartissant à chacun d’entre-eux un temps de parole.

Créé par IBM, l’entreprise ne développe plus cette technologie depuis 2000.

Les deux principales topologies logiques utilisant cette topologie physique sont Token ring (anneau à jeton) et FDDI dont nous parlions plus tôt.

Topologie en arbre (ou topologie hiérarchique)

arbreLe réseau ici, est divisé en niveaux.

Le sommet, le haut niveau, est connectée à plusieurs nœuds de niveau inférieur, dans la hiérarchie. Ces nœuds peuvent être eux-mêmes connectés à plusieurs nœuds de niveau inférieur. Le tout dessine alors un arbre, ou une arborescence.

Topologie maillée

meleeElle est une évolution de la topologie en étoile. C’est une liaison point à point. Chaque machine est reliée aux autres.

 On retrouve cette topologie dans les grands réseaux de distribution (internet)

L’armée utilise aussi cette topologie, ainsi, en cas de rupture d’un lien, l’information peut quand même être acheminée.

Elle existe aussi dans le cas de couverture Wi-Fi. On parle alors bien souvent de topologie mesh mais ne concerne que les routeurs WiFi.

Sources  :

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.