pologne
Expositions,  Je critique

Pologne : 1840-1918. Peindre l’âme d’une nation

En l’honneur du centenaire de la signature du 3 septembre 1919, le Louvre Lens lance son exposition “Pologne 1840-1918. Peindre l’âme d’une nation”. Le musée expose donc tantôt les multiples peintures de polonais retraçant l’histoire tels que : Jan Matejko, Josef Chelmonski, Jacek Malczewski ou Wojciech Kossak, tantôt les photographies d’un célèbre photographe du Nord-Pas-de-Calais : Kasimir Zgorecki (1924-1939).

Photographier la petite Pologne - Kasimir Zgorecki (1924-1939)
Louvre Lens

Pologne-France : 3 septembre 1919

Le 3 septembre 1919 a lieu la signature de la convention entre les deux pays « relative à l’émigration et à l’immigration ». Par conséquent, cela entraîne l’arrivée massive de travailleurs polonais en France et plus particulièrement dans le bassin minier du nord du pays.

Entre 1919 et 1928, 280 000 contrats de travail sont ainsi signés suite à cet accord international.

Un peu d’histoire !

L’exposition s’ouvre sur une oeuvre monumentale de l’artiste considéré comme le plus grand peintre d’histoire polonais, Jan Matejko. Avec Reytan (La Chute de la Pologne) il met en scène un événement majeur de la fin du 18e siècle : le premier partage du royaume de Pologne, le 21 avril 1773 au château royal de Varsovie.

1887 Józef Brandt, “Départ du roi Jean III” 

Les peintres d’histoire polonais vont donc célébrer les épisodes glorieux du passé, rappelant à toute l’Europe que la Pologne a été un grand pays. Alors, ils font revivre par leurs œuvres un « âge d’or » nourri de héros, figures de légendes et batailles victorieuses. Compositions denses, jeux savants d’ombre et de lumière, coloris riches et complexes caractérisent ces tableaux souvent imposants par leurs tailles.

La peinture polonaise au 19e est profondément marquée par les liens étroits qui unissent le pays à la France. Napoléon Ier constitue une figure centrale pour de nombreux artistes tels que Piotr Michałowski et Wojciech Kossak. C’est pourquoi des batailles comme celles de Somosierra (1808), ou de Raszyn (1809), sont immortalisées par les peintres polonais.

Ce que nous en avons pensé

C’est une exposition suivant une chronologie des événements avec des tableaux mis en valeur comme il se doit où on ne peut que s’exclamer “Waou” ! Les tableaux sont tous magnifique et époustouflants.

Seul bémol, les petits panneaux avec le nom de l’auteur et un bref descriptif étaient trop bas et écrit trop petit..

Liens du musée : https://www.louvrelens.fr/exhibition/pologne/?tab=exposition&fbclid=IwAR0QX4-dzVYV1rB3gzdOX6tK4Auhs5pjVDjP2rWbhwht5xR7LSm556Mhb2A

Liens divers

Crédit photos : Charlotte Dujardin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.